Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 octobre 2020 4 08 /10 /octobre /2020 00:00
Augmentation des salaires! Dans des dizaines d'entreprises, c'est le mot d'ordre ces dernières semaines.

 De plus en plus souvent des grèves pour des augmentations des salaires ont lieu. «L'augmentation excessive des prix, le problème des retraites réveillent les consciences des salariés, à tous les échelons de la  hiérarchie des entreprises», précise un responsable syndical de l’industrie de la glisse.

Cette semaine, la production et le réseau commercial ont été  touchés durant quatre jours consécutifs. Dans cette usine, "«c'est la première grève de cette ampleur», a-t-il ajouté   Des négociations avec la direction sont en cours.
Le directeur des relations extérieures  a avoué être «un peu surpris de ce mouvement. Ces dernières années  et la période précédente  en particulier les augmentations globales de rémunération ont toujours été supérieures à l'inflation». La production reste encore peu affectée par le mouvement,

 

L'augmentation des salaires de 10 euros par UC   a permis un gain de plusieurs centaines d'euros par mois pour les salariés . Une mesure que peut se permettre les multinationales, rappelle le responsable syndical : «On est dans des entreprises qui font de l'argent  et le marché est en pleine expansion ».

La rançon du succès pour un secteur qui se porte bien et affirme ne pas ressentir la morosité ambiante de l'économie.

.

Le secteur de la Glisse étant connu pour ses faibles capacités de mobilisation collective, le succès d'un mouvement de revendication sur les salaires, notamment dans des entreprises emblématiques de la profession serait étonnant.

 

 

Pour le moment le salaire se maintient à 40 euros l'UC et l'heure supplémentaire à 45 euros l'UC

 

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2020 3 07 /10 /octobre /2020 00:00
Partager cet article
Repost0
6 octobre 2020 2 06 /10 /octobre /2020 05:04

JXtvwy9.jpgPlus que jamais, les banques se veulent prudentes dans leurs prêts aux entreprises. Voilà le constat sans surprise qu'acte l’association professionnelle qui regroupe les trésoriers et les financiers d'entreprise, dans un sondage relatif à la crise financière, adressé en décembre dernier à ses 829 membres.  

Leur premier jugement est sans appel : 21% des 191 entreprises ayant répondu déclarent avoir vu leurs lignes de crédit réduites, voire annulées par une ou plusieurs de leurs banques pour 14% d'entre elles. Or, la garantie de sa ligne de crédit est vitale pour toute entreprise : par ce biais, sa banque s'engage contractuellement à lui ouvrir une ligne de découvert, qu'elle est ensuite libre d'utiliser ? ou pas, mais qui lui assure en tous cas un engagement ferme de la banque en cas de besoin de trésorerie.

Le montant maximum des emprunts passent de 150% des capitaux propres à 130%. Mais cette situation devrait s’aggraver durant les prochaines années du fait de la crise financière. Il est donc recommandé de passer des emprunts alors qu’il est encore temps. Le découvert bancaire illimité lui n’est pas remis en question. 


Partager cet article
Repost0
2 octobre 2020 5 02 /10 /octobre /2020 00:00

  QUELQUES INDICATIONS SUR LE SCENARIO :

 

  La période 3 correspond à l'année 2006

 

Partager cet article
Repost0