Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mars 2021 2 09 /03 /mars /2021 00:00

 infosbleu-copie-1.jpg

 Le recours massif à l'emploi de personnels intérimaires a mis le feu aux poudres du conflit social lié à l’adaptation de la loi sur les 35 heures. Le Gouvernement et les partenaires sociaux se sont rencontrés pour assouplir les contraintes liées à une augmentation excessive du temps de travail. Le Patronat et les Syndicats ont signé un protocole qui porte sur les trois prochaines années :


· La rémunération globale de la MO passe à 38 euros
· La rémunération des Heures Supplémentaires passe à 48 euros.


Côté employé, cet accord est bien perçu et en contrepartie ils acceptent de continuer à faire des heures supplémentaires.

Encore une mauvaise nouvelle la matière première passe à 32 euros l'UC en raison de tensions sur l'offre.

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2020 7 11 /10 /octobre /2020 06:55

 

 

 

 

 

infosbleu.jpg

La  récession économique a fait renaître le spectre du chômage, les projets de rachats, généralement suivis de restructurations font peur. Ainsi, les Contrats à Durée Déterminée deviennent la règle dans l'industrie. Une précarisation du travail inquiétante aux yeux des syndicats qui dénoncent cette nouvelle forme d'organisation : "Les entreprises comptent un noyau dur de personnel fixe bien rémunéré chargé d'organiser la sous-traitance ou le travail temporaire pour effectuer les tâches de faible valeur ajoutée"

En attendant, la renégociation des conditions de travail s’est faite à l’avantage des employeurs qui ont réussi à diminuer le coût de la MO à 35 € par UC. Le coût des Heures Supplémentaires sera à 42 €. Le quota des heures supplémentaires reste à 20%.

 

 emplois-precaires-1.jpg

Partager cet article
Repost0
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 05:02

 

 

sectbleu.jpg

Le patronat et les syndicats se sont rencontrés pour faire le point sur le protocole d'accord conclu l’année dernière concernant les rémunérations et la durée du travail dans les entreprises.
 

Les syndicats profitant du boom sur les articles de sport de glisse ont exigé d’emblée une forte augmentation des rémunérations en vertu de l’engagement pris par le patronat l’année dernière. Devant une menace de grève générale, il a bien fallu lâcher du lest : à partir de l'anné 3 , le coût de la MO est donc revu comme suit :

L’heure normale passe à 37 €
Les heures supplémentaires restent pour cette période à 42 €


Cet accord inquiète de nombreuses entreprises car elles font valoir que si la demande existe les coûts de revient semblent augmenter plus vite que les prix de vente et que les bilans risquent de souffrir en cas de renversement de conjoncture.

 

greve.jpg
Partager cet article
Repost0